Soutenu par l'Institut culturel basque

Exposition "Hitz-Enea"

Soutenu par l'Institut culturel basque

Exposition "Hitz-Enea"

Exposition photo d'Oskar Alegria.

Qui vécut dans la maison Zapata Churienea d’Ascain ? D’où vient le nom Erremedio qui se trouve sur une façade des Aldudes? Les maisons Etche berdea d'Urrugne et Etxe Berdeade St-Jean-Pied-de-Port sont-elles de la même couleur? Cette exposition met en avant ces questions sans réponses, à travers un voyage de Biarritz à Aussurucq en Soule, de St-Pée-sur-Nivelle à Ossès, en visitant les maisons Bero Etchea, Ixilixila,Ttattola, Oren Urdinak, Singalantenea... Il  s’agit  d’un  voyage  à  travers  l’onomastique  des  maisons,  si  riche  dans  notre  pays.  Dans la  culture  basque,  les  maisons  et  leurs  noms  ont  servis  jadis  à  tracer  les  cartes  orales les plus anciennes, alors que les cartes papier n’existaient pas encore. Les métiers (Arotzena), les  surnoms  (Haserrenea),  la  toponymie  (Arrotz bidea)  ont  traditionnellement  servi  de références  à  l’heure  de  nommer  une  maison.  Aujourd’hui,  ils  sont  remplacés,  pour  le meilleur et pour le pire, par une  toponymie plus abstraite, comme les désirs (Gure Nahia), les rêves (Ametchetan), le vent (Haizatua), les étoiles (Goizeko izarra). Toujours est-il que l’importance des noms de nos maisons  reste exceptionnelle, à  tel point qu’en  se  baladant  dans  les  rues  de  nos  villages,  on  pourrait  y  lire  des  strophes,  ou  bien composer des poèmes qui voyageraient d’une côte à l’autre.

Production : Institut culturel basque, sur une idée développée en partenariat avec la ville de Getxo (Biscaye).

Oskar Alegria en quelques mots : Né à Pampelune (Navarre) en 1973. Journaliste de formation, il commença à travailler comme reporter à Madrid pour les Nouvelles de Canal Plus et CNN+. Il fut rédacteur pour des programmes culturels et coordinateur d’espaces dédiés à la littérature pour les chaînes de télévision Telemadrid (los Cinco Sentidos) et Euskal Telebista (Sautrela). Dans le domaine du documentaire gastronomique, il a écrit et co-réalisé la série « Maestros de la cocina vasca » pour ETB-télévision avec les cuisiniers Arzak, Subijana, Aduriz, Berasa tegui et Arbelaitz. Depuis 2002, il écrit des reportages de voyages pour le supplément « El viajero » du journal El País. Il est également l’auteur d’un projet artistique de photos appelé « Las ciudades visibles », cautionné par l’écrivain Enrique Vila-Matas. Depuis 2009, il est professeur de scénario de documentaires pour le Master de Scénario Audiovisuel de l’Université de Navarre, et il a dirigé un Atelier de Photographie Abstraite pour des enfants au musée Chillida-Leku.

En savoir plus

Dans le cadre du festival Loraldia

Recevez gratuitement notre agenda

L'agenda de la culture basque
(Une fois par semaine)