Gouvernance

La gouvernance de l’Ethnopôle basque est assurée par deux instances, un comité de pilotage et un conseil scientifique.

Un comité de pilotage

Fonctionnant à la façon d’un conseil d’administration, le comité de pilotage se réunit deux fois par an et s’assure de la conformité des actions réalisées et des actions proposées avec le cadre contractuel du projet. Il aide également à la définition des axes de travail de l’Ethnopôle.

Le comité de pilotage est constitué de représentants de l’ICB, de l’EHESS, de la DRAC Nouvelle-Aquitaine et des partenaires fondateurs de l’Ethnopôle :

  • Pantxoa Etchegoin, directeur de l’Institut culturel basque
  • Jakes Larre, chef de projet stratégie numérique à l’Institut culturel basque
  • Terexa Lekumberri, ethnologue, coordinatrice de l’Ethnopôle à l’Institut culturel basque
  • Frank Suarez, chargé de projets spectacle vivant, cinéma, et relations transfrontalières à l’Institut culturel basque
  • Denis Laborde, directeur d’études de l’EHESS, directeur de recherche au CNRS, directeur de l’ARI – Anthropological Research Institute on Music, Emotion and Society (antenne du Centre Georg Simmel à Bayonne)
  • Pierre Blanc, conseiller musique et danse à la DRAC Nouvelle-Aquitaine
  • Isabelle Farçat, conseillère action culturelle et territoriale à la DRAC Nouvelle-Aquitaine
  • Jacques Battesti, attaché de conservation au Musée Basque et de l’histoire de Bayonne
  • Urtzi Etxeberria, directeur du laboratoire IKER (Centre de recherche sur la langue et les textes basques), UMR 5478 du CNRS
  • Aurelia Arkotxa, professeur des universités (Université Bordeaux Montaigne, UPPA), membre du laboratoire IKER (UMR 5478), académicienne (Euskaltzaindia – Académie de la langue basque)
  • Jon Casenave, professeur des universités (Université Bordeaux Montaigne, UPPA), membre du laboratoire IKER (UMR 5478)
  • Aitzpea Leizaola, anthropologue, maîtresse de conférences à l’Université du Pays Basque (EHU-UPV)
  • Isabelle Blin, directrice de la Médiathèque de Bayonne
  • Marie-Andrée Ouret, chargée de mission projet Bilketa, Médiathèque de Bayonne
  • Nadine Rouayroux, directrice du Pôle d’archives de Bayonne et du Pays Basque, Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques
  • Bernadette Soulé, directrice de l’Office Public de la Langue Basque
  • Xarles Videgain, linguiste, académicien (Euskaltzaindia – Académie de la langue basque)
  • Oihana Zamponi Galé, chargée de mission à Eusko Ikaskuntza (Société d’Etudes Basques)

Un conseil scientifique

Il se réunit une fois par an pour évaluer les réalisations de l’année écoulée et valider les orientations stratégiques et modalités d’action proposées par le comité de pilotage pour l’année à venir. Il accompagne en outre la définition des grandes orientations du projet scientifique.

Le conseil scientifique comprend les membres du comité de pilotage auxquels se joignent :

Un représentant du département du Pilotage de la recherche et de la Politique scientifique à la direction générale des Patrimoines du ministère de la Culture :

  • Isabelle Chave, conservatrice en chef du patrimoine, adjointe au chef du département
  • Thomas Mouzard, chargé du patrimoine ethnologique et du patrimoine culturel immatériel

Trois représentants du monde artistique :

  • Jon Bagüés, directeur du Centre d’archive basque de la musique ERESBIL
  • Delphine Etchepare, directrice de l’École Supérieure d'Art Pays Basque
  • Kristof Hiriart, chanteur et musicien, directeur artistique de la Compagnie LagunArte et du Centre culturel de rencontre Clarenza

Quatre personnalités scientifiques :

  • Marta Amico, ethnomusicologue, maîtresse de conférences à l’Université de Rennes, chercheuse associée au Centre Georg Simmel
  • Talia Bachir Loopuyt, ethnomusicologue, maîtresse de conférences à l’Université de Tours, chercheuse associée au Centre Georg Simmel
  • Pascal Cordereix, conservateur des bibliothèques, chef du service des documents sonores du département de l’Audiovisuel de la Bibliothèque national de France
  • Gérard Lenclud, anthropologue, directeur de recherche honoraire au CNRS, membre du Laboratoire d’anthropologie sociale

Parallèlement à ces deux instances et de manière ponctuelle, une "équipe opérationnelle" plus restreinte mais aussi plus engagée est constituée autour des actions les plus importantes.