Vous êtes ici : Accueil Nouvelles "Hitzak Mintzo": la parole à l'oralité et à l'écriture

"Hitzak Mintzo": la parole à l'oralité et à l'écriture

03/03/2006

Dans le cadre de son programme Batekmila, l'Institut Culturel Basque organise, tous les mardis de ce mois de mars à Ustaritz, à 18h30, un cycle de conférences en basque autour de l'oralité et de l'écriture.

Andoni Egaña, Jean Mixel Bedaxagar, Kirmen Uribe et Lucien Etchezaharreta seront les invités successifs de ce cycle.

Provenant chacun d'univers où le mot prend une dimension particulière (chanson, bertsularisme, littérature), ils développeront une thématique propre, proposant ainsi, à travers leurs angles de visions, différentes approches de la parole.

De l'oralité...

L'improvisateur de Zarautz Andoni Egaña ouvrira ce cycle de rendez-vous, le 7 mars. Bertsulari hors pair, il a gagné, pour la quatrième fois consécutive, la finale du championnat de la discipline à Bilbao, le 18 décembre dernier.

Au-delà de cette pratique, l'artiste s'est récemment penché sur la notion de l'oralité, dans un sens plus générique. A un moment où celle-ci est extrêmement développée, notamment par les nouveaux moyens de communication (médias, téléphone, etc.), il constate que, paradoxalement, elle s'appauvrit énormément.

Chants souletins, trésors de l'oralité

C'est Jean Mixel Bedaxagar, chanteur traditionnel se produisant à cappella, qui sera le deuxième invité, le 14 mars.

L'interprète souletin proposera un voyage entre le 15ème et le 19ème siècle, depuis la chanson de Berterretxe jusqu'à des poèmes de Pierre Topet Etxahun (Maria Solt ta Kastero, etc.). Il ponctuera ses explications par l'interprétation des vers les plus marquants.

L'oralité et la nouvelle poésie

Kirmen Uribe tiendra la troisième conférence, le 21 mars. A même pas 35 ans, ce jeune auteur (poésie, nouvelle, essai, théâtre) du Pays Basque sud est entrain de se faire un nom dans le monde de la littérature.

Son premier recueil de poèmes Bitartean Heldu Eskutik (en attendant, donne moi la main), a remporté le prix espagnol de la critique, et a été traduit en castillan et en portugais. Grâce au concours de l'Institut Culturel Basque, il sera prochainement traduit en français et publié en français et en basque par la maison d'édition "Le Castor Astral" de Bègles. A cette occasion, Kirmen Uribe participera, en mars à "Demandez l'impossible", marché de la poésie contemporaine à Bordeaux. Certains de ses poèmes ont également été mis en musique par Mikel Urdangarin.

Lors de la soirée du 21 mars, il se penchera sur l'importance de l'oralité dans la poésie contemporaine, exprimée, par exemple, par la chanson, ou par le phènomène "Spoken Words" ( littéralement mots parlés), genre sans barrières ni définition véritable, jeu de mise en scène littéraire où le fluide des mots se substitue et/ou s'articule à la motricité musicale. Il réfléchira à ce que cette nouvelle oralité a apporté à la poésie.

L'apport des auteurs du Pays Basque nord à la littérature basque

La dernière conférence, le mardi 28 mars, sera donnée par Lucien Etchezaharreta. Journaliste, essayiste, fondateur et animateur de la revue littéraire "Maiatz", ce dernier possède une connaissance encyclopédique de la littérature basque, particulièrement celle du Pays Basque nord. Il retracera l'évolution des quarante dernières années, et Kattalin Totorika et Miren Aranburu ponctueront ses récits par des lectures.

En savoir plus