Vous êtes ici : Accueil Nouvelles Hartzaro entre patrimoine et création

Hartzaro entre patrimoine et création

03/02/2007

Après une avant-première au quartier d'Hérauritz, c'est du 11 au 20 février que plus de 200 artistes célèbreront l'édition 2007 du Festival "Hartzaro" d'Ustaritz : musiciens et danseurs pour la plupart, mais aussi plasticiens, conteurs et cracheurs de feu. Un festival où la création tient une place prédominante.

Un festival de la création et du métissage

En guise de mise en bouche, les organisateurs du festival expliquent que "Cette année encore, la mythologie basque nous plongera dans le monde féerique de nos coutumes ancestrales tout en s'ouvrant à la création contemporaine et au spectacle vivant".

Après Burrunka en 2004, Hartza Iguzki en 2005 ou encore Betiko Gaita en 2006, la création 2007 aura pour nom Ufaka Zanpaka. A l'origine du projet Beñat Amorena et Pierre Haira, directeur du festival, déjà aux commandes de Burrunka.

En plus de continuer sur le chemin du métissage avec une musique atypique, qui mêle essences basques et musiques populaires du monde, cette nouvelle création transportera le spectateur dans un monde "fantastique" faisant référence à la mythologie du Pays Basque et d'ailleurs. D'ailleurs Claude Labat et l'ethnologue Thierry Truffaut ont collaboré à la création, en qualité d'experts.

C'est 16 percussionnistes, 9 gaiteros et 20 danseurs qui constituent ce "Burrunka" nouvelle version.

Ce spectacle sera présenté le samedi 17 février à 21h00 à la salle Kiroleta d'Ustaritz. A noter en première partie le groupe Garaztarrak avec son RAP OGM.

Un important travail avec les scolaires

De nombreux autres groupes sont au rendez-vous : De la musique celte avec Cel-3, de la musique funky jazz avec Blackout, du post-rock noise avec Prosper...

A noter aussi qu'un travail important est mené, en amont du festival, avec les scolaires, via des parcours artistiques et culturels pour cinq établissements d'Ustaritz.

En savoir plus