"Le carnaval est un moyen de contribuer à l'existence de notre culture"

22/01/2011

Pierre Haira (1951, Ustaritz, Labourd) est un joueur de gaita reconnu, et surtout l'un des grands artisans du festival Hartzaro, que l'on assimile aussi au carnaval d'Ustaritz. Membre de l'association organisatrice Errobiko Kaskarotak, il revient sur la genèse du festival, qui débute cette année le 25 février, pour sa quinzième édition.

"Le carnaval est un moyen de contribuer à l'existence de notre culture"

Retrouvez l'interview de Pierre Haira dans la rubrique "Témoins de la culture basque" du site portail www.eke.org.

En savoir plus

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter

La newsletter de l'ICB (mensuelle)