Vous êtes ici : Accueil Nouvelles Les trésors de la journaliste Maite Barnetche consultables à l'ICB

Les trésors de la journaliste Maite Barnetche consultables à l'ICB

10/12/2018

Dans le cadre d'une convention de partenariat, l'Institut culturel basque et l'Institut National de l'Audiovisuel (INA - Délégation Pyrénées - Toulouse) travaillent conjointement depuis 2017 à la valorisation des émissions TV "Euskal Herria Orai eta Gero" de la journaliste Maite Barnetche (1941-1986), réalisées entre 1971 et 1986. Ce fonds précieux est à présent consultable à Ustaritz, au siège de l'ICB.

Lancée au mois d'octobre 1971, deux fois par mois, l’émission traitera tous les sujets à propos du Pays Basque : l’agriculture, le bertsularisme, la pêche, l’économie, la modernité, la famille, l'ikastola, l’art, la jeunesse, le théâtre, les lycées et collèges, la diaspora basque…
Maite Barnetche, telle une anthropologue, parcourut tous les coins du Pays Basque.


De véritables trésors figurent dans ces archives audiovisuelles qui sont la propriété de l'Institut National de l'Audiovisuel. L'ICB et l'INA ont entrepris la documentation systématique de l'ensemble de ce fonds. Une notice détaille à présent le contenu de chaque émission en s'attachant notamment à chaque fois à en décrire le contexte historique et ethnologique. Un résumé en basque figure aussi dans chaque fiche. Ce traitement documentaire, qui s'est appuyé sur les normes de classement de l'INA, a été réalisé par Kattalin Totorika et Maider Bedaxagar.


Ce fonds est aujourd'hui consultable au siège de l'ICB à Ustaritz, au sein d'un espace de consultation dédié à l'oralité, sur rendez-vous (en appelant le 05 59 93 38 70 ou en envoyant un message à kontsulta@eke.eus).
La liste des 300 émissions est consultable sur la plateforme de l'ICB www.mintzoak.eus dédiée au patrimoine oral.

Dans la presse...

En savoir plus

 

Mikel Erramouspé (président de l'ICB), Chantal Barnetche (fille de Maite Barnetche), Hélène Bettembourg (déléguée régionale de l'INA), Pantxoa Etchegoin (directeur de l'ICB) - Photo : Marion Lastiri - ICB