Jexux Larrea

Jexux Larrea

"La danse est un langage plein de métaphores et de symboles"

Depuis toujours, la danse est au coeur de la vie de Jexux Larrea. Elle en est le pilier central, même s’il ne lui a pas consacré sa vie professionnelle. Pour lui, elle est avant tout une expression esthétique fascinante. Il la considère comme un langage. Du fait que les Basques ont une culture et une langue spécifiques, la danse basque est un mode d’expression particulier, un langage « plein de métaphores et de symboles ». Elle ne se réduit donc pas à la danse pratiquée par les Basques, mais possède ses propres spécificités, tout en présentant des points communs avec d’autres danses.

© Institut culturel basque - 2015

"La matière première du groupe Argia est la danse traditionnelle"

Pour Jexux Larrea, la création nécessite un savoir et du génie. Elle est absolument indispensable. La danse traditionnelle est la matière première du groupe Argia, qui se nourrit des symboles et des métaphores de cette tradition. Quand toutes ces choses sont mises en scène, elles doivent avoir la plus grande crédibilité possible. Le groupe Argia a connu différentes périodes. Au départ, il était clair pour Juan Antonio Urbeltz que tout un pan de la tradition était en train de disparaître. Cette première période fut donc consacrée à la collecte ethnographique. Le groupe présentait alors au public des danses telles qu’elles avaient été transmises par la tradition. Ensuite, le groupe s’est interrogé sur la manière de mettre en scène la danse traditionnelle, ses métaphores et ses symboles. C’est à ce moment-là qu’a débuté le processus de création. Le créateur a pour rôle d’ordonner le chaos. C’est le mystère de la création : chaque chose, jusqu’au moindre détail, a une signification et une raison d’être. C’est de là qu’émerge le résultat final.

© Institut culturel basque - 2015

En savoir plus

Jexux Larrea (Saint-Sébastien, 1958) est danseur et professeur de danse.