Marisa Barrena

Extraits

"La danse n’a ni âge, ni genre, c'est une excellente thérapie"

Pour Marisa Barrena, la danse c’est d’abord la culture, la joie de vivre et le plaisir. Selon elle, c’est une excellente thérapie pour combattre les soucis et la tristesse. De plus, la danse est une activité qui n’a ni âge, ni genre : elle convient à toutes les générations, aux femmes comme aux hommes. La danse basque est une composante essentielle de la culture basque, qui se décline sous différentes formes : danses de bal populaire, danses des épées (tout particulièrement dans sa région de Durango, en Biscaye), danses rituelles comme celles des carnavals… Ces danses ont leurs caractéristiques propres, et présentent aussi de grandes similitudes avec des danses d’autres régions du monde. "Nous devons donc veiller à préserver ces particularités, tout en gardant les portes grandes ouvertes. C’est à cette condition que l’air frais peut entrer et l’oxygène se renouveler", conclut-elle.

Marisa Barrena - 2015 © Institut culturel basque

La tradition est-elle un frein ?

Alors que nous sommes à la recherche de nos racines, le mot de tradition peut représenter aussi devenir un frein. Dans le cas de femmes que l’on empêche de se produire sur la place publique, cette notion de tradition peut fermer des portes et s’avérer négatif. Par exemple, dans la vallée de Durango en Biscaye, les femmes sont exclues de la journée "Ezpata dantzari eguna" consacrée aux danses de l’épée, sous prétexte de tradition. La tradition doit constamment être nourrie. Elle ne doit surtout pas rester figée, statique. Tout l’enjeu consiste à innover dans la tradition.

Marisa Barrena - 2015 © Institut culturel basque

"Il ne faut pas craindre la création, mais faire preuve d’audace"

Pour Marisa Barrena, la création a sa place dans tous les domaines de la culture (littérature, peinture, sculpture, musique et danse). Il faut lui accorder une grande importance parce que l’air frais vient toujours de la création. On ne doit pas la craindre. Au contraire, il faut être audacieux en la matière. Cependant, il ne faut pas confondre création et invention. "Parfois, nous inventons parce que nous ne prenons pas soin de nos racines", précise-t-elle. "Moi, je suis favorable à la création". Elle se réjouit notamment du fait que la compagnie de danse Kukai ait été récompensée pour son travail, parce qu’elle a fait preuve d’audace et que, sans s’éloigner de ses racines, elle a apporté quelque chose de rafraîchissant. "Si nous voulons que la danse traditionnelle aille de l’avant, nous devons faire des efforts en faveur de la création", conclut-elle.

Marisa Barrena  - 2015 © Institut culturel basque

Biographie

Marisa Barrena

Marisa Barrena (Amorebieta-Etxano, 1951) est danseuse et passionnée par la danse basque.