Xemartin Caillaba

Extrait

"Dans les sauts basques, il y avait un ordre : d’abord les plus âgés"

Xemartin Caillaba est la mémoire vivante de son oncle, le maître à danser Ferdinand Urruty. Celui-ci, dès la fin de la partie de pelote, appelait les hommes du village à danser les sauts basques, nommant d’abord les plus âgés, en formant une ronde la plus large possible.

Xemartin Caillaba. Collecte "Eleketa". 1996 © Département des Pyrénées-Atlantiques - Archives départementales - 19AV1515

En savoir plus

Biographie

Xemartin Caillaba

Xemartin Caillaba est né le 22 février 1930 à Etxeberri Borda, au quartier Bildarritz, rattaché sur le plan administratif à la commune d’Ayherre, sur le plan de la pratique religieuse (église, cimetière) à la paroisse de Gréciette (commune de Mendionde). 
Il y a vécu jusqu’à l’âge du service militaire (20 ans), aidant ses parents à la ferme tout en étant aide agricole 2-3 jours par semaine à la ferme Enautea de Mendionde. Il part ensuite comme ouvrier dans l’industrie de la chaussure à Hasparren.

Depuis son plus jeune âge, il aime danser. À 16 ans, il apprend les pas et sauts basques auprès d’un oncle, à la maison Agerrea (famille Urruty). Il prend part à l’organisation de la Fête-Dieu à Gréciette. Vers 17-18 ans, il contribue à l’intégration du ''coq'' (meilleur danseur du défilé avec le sapeur), personnage présent déjà à la Fête-Dieu des villages voisins (Mendionde, Hélette), et qu’il incarnera durant 2-3 ans, jusqu’à son départ au service militaire.

Tout en les interprétant, il nous donne de précieux renseignements sur les sauts basques.