Yvette et Michel Germain

Extraits

Danse et clivage idéologique

Dans les années 1950, il y avait deux groupes de danse à Saint-Jean-Pied-de-Port : Goizeko Izarra et Garaztarrak. Ce dernier, rattaché au patronage et à l’enseignement catholique, était dirigé par l’abbé Hirigoyen et M. Escure, et politiquement de droite. Ce n’est qu’en 1965 que les deux premières filles issues de l’école publique ont intégré le groupe Garaztarrak. Goizeko Izarra émanant d’une mouvance républicaine de gauche, lié à l’école publique, était dirigé par M. Etchandy. Les dirigeants des deux groupes aux idéologies bien distinctes et aux tenues différentes, ne s’entendaient guère.

Yvette & Michel Germain. Programme "Eleketa". 2012 © Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques - 19AV306

Garaztarrak apprend les sauts basques à l’occasion de "Faustinen eguna"

Dans les années 1960, le groupe de danse de Saint-Jean-Pied-de-Port interprétait des danses de Guipuzcoa et de Biscaye, un répertoire dans lequel les danses locales ne figuraient pas encore. Michel Germain a appris les sauts basques (Euskalduna, Sorgina, danse des Volants) à l’occasion de la journée d’hommage à Faustin Bentaberry en 1979.

Yvette & Michel Germain. Programme "Eleketa". 2012 © Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques - 19AV316

Création du groupe Garaztarrak

C’est l’abbé Hirigoyen, jeune vicaire originaire d’Ainhice-Mongelos, qui créa le groupe Garaztarrak en 1955. Il avait la danse dans le sang et, plus jeune, il avait enseigné les sauts et même le fandango à ses amis. Il enseignait également le txistu qu’il avait appris au séminaire où on l’enseignait ainsi que le solfège.

Yvette eta Michel Germain. Collecte "Eleketa". 2012 © Département des Pyrénées-Atlantiques - Archives départementales - 19AV302

Les musiciens de Saint-Jean-Pied-de Port

Après la seconde guerre mondiale, différentes formations musicales coexistaient sur le territoire: l’harmonie municipale la Lyre avec Auguste Steck, l’orchestre Ramuntxo avec Antton Piarresteguy et l’ensemble musical du forgeron Arnaud Bourdette.

Yvette et Michel Germain. Programme "Eleketa". 2012 © Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques - 19AV304

En savoir plus

Biographie

Yvette et Michel Germain

Yvette Germain est née le 2 janvier 1948 à Larceveau puis a suivi ses parents qui tenaient une épicerie Guyenne et Gascogne, d'abord à Irissarry, à la commanderie Ospitalea (1958), puis à Saint-Jean-Pied-de-Port à partir de 1960. 

Michel Germain, né le 28 novembre 1941, est le fils d'un boulanger de la rue de la Citadelle à Saint-Jean-Pied-de-Port. 
Leurs destins ont commencé à se croiser dès la scolarité, Yvette poursuivant la sienne, à l'école des filles de Mayorga (Sainte-Marie, centre ville) et Michel à celle des garçons située au dessus de la rue d'Espagne. 
Chacun, dans son établissement distinct, a suivi les cours de Jean Nesprias. Michel intégra le groupe Garaztarrak en 1955, au moment de sa constitution, et Yvette cinq ans plus tard, en 1960. Michel dansa également avec le groupe Orok Bat d'Anglet (Jean Nesprias). Le couple dansa à Garaztarrak jusqu'à la naissance de leur premier enfant, en 1969. Au delà de cette date, Michel dansera ponctuellement, lorsque les effectifs s'avéraient insuffisants. 

Michel et Yvette ont eu trois enfants dont aucun n'a leur goût de la danse. Ils nous livrent leurs souvenirs du groupe Garaztarrak sur la période qui va de 1955 à 1969 et nous confient qu'encore aujourd'hui les amis qu'ils ont gardés sont leurs compagnons de danse.