L'exposition

"Soka" s’appuie sur les opportunités offertes par le multimédia afin de révéler les facettes sociales, historiques et artistiques d’une pratique aussi locale qu’universelle au travers de supports créés pour l’occasion et de documents rares ou inédits.

Soka - Perspektiba akzonometrikoa
Le propos

Les Basques ont toujours dansé en public en se tenant par la main, autrement dit, en chaîne. De génération en génération, ils ont transmis à travers la danse en chaîne une culture, une langue qui leur est propre, une façon de s’ouvrir au monde, une manière de vivre ensemble. La danse et la langue sont les deux langages dont les Basques disposent pour communiquer, ressentir et vivre. La langue prend corps à travers les mots, la danse basque parle à travers les corps.

Qu’est-ce que la danse basque, qui l’a façonnée et interprétée, par quoi se caractérise t- elle et pourquoi les Basques la dansent- ils encore de cette manière si particulière en ce début de XXIe siècle ? Telles sont quelques-unes des questions que pose cette exposition. Pourquoi cette chaîne ancestrale de la danse ne s’est- elle jamais rompue au pays des Basques ? Comment danse t- on en chaîne à l’heure de la mondialisation et de la communication ?

Cette exposition observe le monde basque à travers la danse. Elle interroge le spectateur sur l’avenir de la danse basque et, en cela, invite à une réflexion sur le passé, la place publique, la scène, la société, le pouvoir, la religion, l’autorité, la lutte, la révolution, la hiérarchie, l’égalité, la cohésion, la trêve, le conflit, la transmission, le genre, l’âge, le protocole, le plaisir, la liturgie, la fête, la tradition, le renouvellement, la sécularisation, la durée, la rupture, la jouissance, l’excellence, la banalité, la coutume, la culture, la danse, la chaîne. La chaîne de la danse basque: SOKA.

En savoir plus