Fernand Franchisteguy

Fernand Franchisteguy

Extrait

"Les jeunes filles aimaient beaucoup danser"

Selon Fernand Franchisteguy, à Iholdy, les jeunes filles aimaient beaucoup danser. Elles y étaient d’ailleurs autorisées, sauf le dimanche des fêtes patronales.

Fernand Franchisteguy. Collecte "Eleketa". 2012 © Département des Pyrénées-Atlantiques - Archives départementales - 19AV514

En savoir plus

En savoir plus

Fernand Franchisteguy est né à Iholdy en 1928, à la ferme Otxartia (près de la chapelle du même nom), dans une famille de six garçons qui ont tous obtenu leur certificat d'études primaires à l'école publique du village. Après l'obtention de son certificat en 1940, Fernand travaille sur la ferme natale jusqu'en 1946 : à 18 ans, durant l'année qui précède son départ au service militaire, il est employé comme domestique par sa tante. 
Un an après son retour du service militaire, de 1950 à 1955, il va à Paris (Banque de France), puis par mutation à Pau de 1956à 1961. 
En 1962, il vient à la rescousse de la ferme natale pour en assurer la suite, se marie en 1968 avec une jeune femme de 14 ans sa cadette. Ils auront ensemble quatre enfants dont aucun n'a voulu prendre la suite d'Otxartia. 
Fernand est un homme marié sur le tard (40 ans) qui toujours eu beaucoup de goût pour la danse, le chant, la fête et la bonne compagnie. Il a appris à danser dès l'âge de douze ans avec un ancien du village, Piarre Etcheverry, et a à son tour, avec son frère Charlot, transmis les sauts basques aux plus jeunes, celui-ci marquant les pas et Fernand jouant de l'harmonica. 
Fernand s'est habillé à la Fête-Dieu dès 1956, jusqu'à l'année de son mariage (1968). Il avait également la chance de pouvoir interpréter un chant aussitôt l'avoir entendu et son passage à Paris lui donna l'opportunité d'apprendre de nombreux chants basques. Il nous livre l'histoire de sa vie, symbole de la prégnance d'une culture inconsciemment très forte.