Henri Duhau

Henri Duhau

Extraits

L’impact de la naissance du mouvement Enbata dans le carnaval labourdin (1963)

Dès 1960, le journal Enbata commença à paraître, soit trois ans avant la création du mouvement nationaliste basque du même nom. Le jeune Henri Duhau se rendait en bus jusqu’à Bayonne pour se procurer l’hebdomadaire. Il sentait que "quelque chose était en train de changer" à l’instar de tous "ceux qui étaient éveillés à l’actualité". La naissance d’Enbata entraîna une approche nouvelle et culturelle du carnaval labourdin : Henri Duhau se rendit compte que le carnaval en Labourd, jusqu’alors simple coutume, était en train de devenir une tradition culturelle chargée de sens.

Henri Duhau. Programme "Eleketa". 2012 © Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques - 19AV238

Clémence du clergé - un curé enseignant de danse

Dans les années 1950-1960, les prêtres approuvaient et contribuaient à l’apprentissage des sauts basques (ce qui n’était pas le cas avant, pour le fandango, surtout dansé par les femmes, par exemple). Les premiers professeurs de danse basque au groupe Esperantza de La Bastide Clairence furent le curé Aphataberry puis ensuite Koldo Zabala qui faisait partie d’Oldarra à Biarritz et commençait à enseigner dans les villages (à partir de 1964).

Henri Duhau. "Eleketa" programa. Collecte "Eleketa". 2012 © Département des Pyrénées-Atlantiques - Archives départementales - 19AV223, 229

En savoir plus

En savoir plus

Henri Duhau est né à Briscous en 1942 dans une famille de paysans. Il commença vers l'âge de 10 ans à apprendre les danses basques avec Séverin Ospital puis en 1957-1958 les enseigna avant de fonder le groupe de danse Oinak Arin, avec Noël Guéçamburu (1929-1992) et Lucien Ithurbide. Il suivit et anima ce groupe durant les premières années contribuant à la renaissance du carnaval labourdin, alors en déclin. Il se maria à Saint-Pée-sur-Nivelle en 1968 où il fonda, en 1972, le groupe Zirikolatz qui existe aujourd'hui encore. Membre du bureau de la fédération Euskal Dantzarien Biltzarra du Pays Basque nord à partir de 1973, il en assura la présidence à partir de 1980. En 1989, il quitta ses responsabilités au sein d'EDB et du groupe Zirikolatz. Il a écrit un ouvrage sur son itinéraire à travers ces divers groupes et la contribution de celles-ci à la revitalisation des traditions dansées du Labourd. 

Henri Duhau fut plus un responsable, organisateur et fédérateur du milieu de la danse, qu'un danseur à proprement parler. Les informations qu'il donne sont donc davantage de l'ordre général et organisationnel (le contexte, les personnes importantes, etc.) que purement technique. La danse est un pan de la culture basque qu'il affectionne particulièrement et qu'il a essayé de revaloriser toute sa vie, comme d'ailleurs la langue basque (voir ses différentes publications, notamment "Hasian hasi-Beskoitzeko euskara" sur le basque de Briscous). 
Voir la liste des ouvrages numérisés d'Henri Duhau sur le portail Mintzoak.eus