Vous êtes ici : Accueil Culture basque Patrimoine basque Archéologie Néolithique et protohistoire

Néolithique et protohistoire

Le Néolithique et la Protohistoire sont connus par de très nombreux sites de plein air implantés en basse ou moyenne montagne,  à vocation pastorale ou funéraire, inventoriés et pour certains fouillés (tertres de Meatze à Itxassou) par J. Blot. C'est toutefois là aussi dans le domaine karstique qu'ont été opérées les recherches les plus récentes.

La fouille de plusieurs locus d'habitation dans le réseau de la grotte du Phare à Biarritz permet  de caractériser finement les évolutions culturelles de la fin du Néolithique et de l'Âge du Bronze.

Une série de sondages réalisés dans plusieurs cavités du massif du Zaboze à Saint-Just-Ibarre a montré leur utilisation systématique dès cette même période à des fins pastorales.

A plus de 1600 m d'altitude, la petite grotte de Droundak à Sainte-Engrâce, découverte par des spéléologues, a servi de lieu d'inhumation durant la phase moyenne de l'Âge du Bronze pour une dizaine d'individus, dont des enfants, accompagnés par le dépôt de mobilier céramique.

Novateur dans son approche, initiateur et fédérateur dautres opérations de prospection ou de fouille, le P.C.R. « Paléoenvironnement et dynamiques de l'anthropisation de la montagne basque » permet de retracer sur la longue durée, de la fin de la période glaciaire jusqu'à lactuel, les interactions entre l'implantation des sociétés humaines et l'évolution de l'environnement du piémont basque.

La richesse du sous-sol en différents minerais est connue dès la Protohistoire et a donné lieu à des exploitations minières, dont plusieurs travaux récents nous montrent à la fois l'ancienneté, l'importance et l'ingéniosité technique : extraction du cuivre à Banca, du fer dans le massif du Larla à Saint-Martin-d'Arrossa, ou récolte de l'or dans les alluvions anciennes du Camp de César à Itxassou.

Compléments d'information
Personnes-ressources
Veille internet : Patrimoine basque
« 7 millions » de prisonniers de guerre : une exposition du Mémorial de Verdun et du CICR à partir du 26 juin | L'humanitaire dans tous ses états

A partir du 26 juin prochain s’ouvrira au Mémorial de Verdun une exposition consacrée aux prisonniers de la Grande Guerre… Ils furent 7 millions de soldats capturés durant les combats… Un chiffre colossal à rapprocher de ceux terrifiants de cette guerre totale où plus de 9 millions de combattants furent tués et 20 millions d’autres blessés pour ne parler que des pertes militaires. Dans cette vidéo, les historiens Edith Desrousseaux de Medrano, François Cochet et Daniel Palmiéri lèvent le voile sur l’exposition « 7 millions » (Mémorial de Verdun, 26 juin – 20 décembre 2019).

Tags:

Mémoires de Soule volume 2 | 2018-11-23, IKERZALEAK

Après quatre années de recherches, Ikerzaleak publie un second volume de Mémoires de Soule 1914-1918. Comment les habitants de la plus petite province du Pays Basque ont-ils vécu la Première Guerre mondiale ? Il y a douze ans, l’association Ikerzaleak abordait ce sujet dans un premier ouvrage. Les recherches ont continué depuis grâce à la mise à jour de nouveaux documents. Les archives accessibles en ligne ont permis de recenser tous les hommes souletins ayant participé au conflit.

Tags:

Les enregistrements de prisonniers de guerre basques au grand jour | 12-10-2018, Mintzoak - Portail de la mémoire orale du Pays Basque nord

Durant la Grande Guerre, la Commission phonographique prussienne a enregistré des prisonniers de guerre dans les camps allemands, à des fins linguistiques et musicologiques. Parmi eux, 10 Basques dont la copie des enregistrements a été déposée à l'Institut culturel basque. Ces archives exceptionnelles sont aujourd'hui présentées et inventoriées sur le portail Mintzoak et consultables au siège de l'ICB.

Tags:

Plus…