Qu'est-ce-que le label "Ethnopôle" ?

L’ICB est devenu en 2017 la neuvième structure labellisée "Ethnopôle" au niveau hexagonal.

Un label, un consortium

Créé par le ministère de la Culture en 1996, le label "Ethnopôle" – Pôle National de Recherches et de Ressources en Ethnologie – est attribué aux institutions culturelles conduisant une politique d’excellence en matière de recherche, d’information et d’action culturelle, autour du patrimoine culturel immatériel.

Le comité du Patrimoine ethnologique et immatériel a octroyé le 12 janvier 2017 pour une durée de quatre ans (2017-2021), le label "Ethnopôle" au consortium formé par l’Institut culturel basque (ICB) et l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS) via l’Unité Mixte de Recherche en sciences humaines et sociales Georg Simmel.

Né de la corrélation instruite de longue date entre le Pôle patrimonial de l’ICB et les recherches ethnologiques menées au Pays Basque dans le cadre de programmes du CNRS, le projet d’Ethnopôle basque vise à interroger :

L’ICB est la neuvième structure labellisée "Ethnopôle" au niveau hexagonal. Il rejoint ainsi un réseau composé de 11 établissements en 2019 :

  • Emblème du réseau des Ethnopôles français
    Emblème du réseau des Ethnopôles français
    le Centre français du Patrimoine culturel immatériel, à Vitré (Ille-et-Vilaine) ;
  • le CMTRA, Centre des musiques traditionnelles Rhônes-Alpes, à Villeurbanne (Rhône) ;
  • le Centre du patrimoine arménien, à Valence (Drôme) ;
  • la Fabrique de patrimoines en Normandie, à Caen (Calvados) ;
  • le GARAE, Groupe audois de recherche et d’animation ethnographique, à Carcassonne (Aude) ;
  • l’InOc Aquitaine, à Billère (Pyrénées-Atlantiques) ;
  • la Maison du Patrimoine oral de Bourgogne, à Anost (Saône-et-Loire) ;
  • le Musée d’Arts et Traditions populaires, à Champlitte (Haute-Saône) ;
  • le Musée départemental Gustave-Courbet, à Ornans (Doubs) ;
  • le Musée-prieuré de Salagon, à Mane (Alpes-de-Haute-Provence).