Vous êtes ici : Accueil Nouvelles L'exposition "Dantza Izpiak" à Hendaye

L'exposition "Dantza Izpiak" à Hendaye

16/07/2018

L'exposition "Dantza Izpiak / Eclat de danses" de Gabrielle Duplantier sera présentée du 11 juillet au 4 août 2018 à la salle Mendi Zolan à Hendaye. Le visiteur pourra y découvrir une trentaine de photos en noir en blanc qui mettra en exergue le talent et la sensibilité de cette artiste. Cette exposition est organisée par la Ville d'Hendaye et l'Institut culturel basque.

En écho à l’exposition multimédia Soka, regards sur la danse basque (soka.eus), l’Institut culturel basque a donné carte blanche à la photographe Gabrielle Duplantier.

Elle a donc sillonné le Pays Basque, entre octobre 2014 et l’été 2015, pour photographier différents événements en lien avec la danse basque, et tout particulièrement les pratiques rituelles qui la composent : carnavals, mascarades, Fête-Dieu, etc. Fruit de ce travail solitaire, une trentaine de photos en noir en blanc seront présentées dans cette exposition qui mettra en exergue le talent et la sensibilité de cet artiste.

Gabrielle Duplantier - Biographie

Née en 1978, Gabrielle Duplantier a étudié la peinture et l'histoire de l'art à la faculté des Arts Plastiques de Bordeaux.

La photographie constitue alors une passion annexe. Une fois son diplôme obtenu, elle décide de travailler sa pratique photographique seule et s’installe à Paris ou elle travaille comme assistante de photographes ou photographe de plateau.

En 2002 elle retourne vivre au Pays Basque. Inspirée par ce pays riche et énigmatique, elle se lance à son initiative dans une série d'images sur ces lieux, où paysages, personnages, animaux, familiers ou non, se révèlent en visions impressionnistes.

Depuis des prises de vues souvent accidentées à des expérimentations en chambre noire, il faudra du temps pour qu’émerge son écriture photographique personnelle : inspirée par les peintres, un univers intimiste, essentiellement féminin, qui cherche à retirer de l’ordinaire des scènes singulières, avec un traitement sombre du noir et blanc. Parallèlement à ses diverses collaborations avec la presse, l’édition ou avec des musiciens, Gabrielle poursuit son travail personnel sur le portrait féminin, un de ses sujets privilégiés, et sur le Portugal, le pays de ses racines, où elle voyage régulièrement. L’univers photographique de Gabrielle se veut volontairement détaché de toute réalité temporelle ou sociale.

En 2009, les éditions Cairn lui commande un premier ouvrage de photographies, Chapelles du Pays Basque, dans lequel elle explore en couleur un Pays Basque mystique et silencieux. Avec ces mêmes éditions, elle collabore avec l’écrivain Marie Darrieussecq pour le livre de photos et de textes La mer console de toutes les laideurs, sorti en juin 2012.

En 2011, elle entame une nouvelle série autour des enfants du quartier de la ZUP de Bayonne, dans le cadre d’une résidence d’artiste avec la Factory 64. De ce travail a été édité un livre Les enfants d'ici en novembre 2012.

Également en 2012, le travail de Gabrielle Duplantier figure dans Mono, édité par GOMMA books, monographie des meilleurs photographes noir et blanc internationaux tels que Anders Petersen, Mikael Ackerman, Trent Parke ou Roger Ballen.

En septembre 2014 est sorti aux Editions "Lamaindonne" son nouveau livre, Volta.

En savoir plus