Erramun Bachoc

Erramun Bachoc est né à Suhescun (Basse Navarre) en 1928. Il a mené une longue carrière d'enseignant à Lyon, en Côte d'Ivoire, à Niort, au Québec, à l'Université du Pays Basque (Donostia).

Erramun Bachoc (photo: Jakes Larre - ICB)
Erramun Bachoc (photo: Jakes Larre - ICB)

La période québecoise (1968-1988)

Erramun était professeur à l'Ecole normale d'institutrices de Niort (1967) quand le Québec, alors en pleine "révolution tranquille", a lancé un recrutement d'enseignants et de professionnels de santé de langue française. Les époux Bachoc s'installent à Arthabaska, au milieu de la Belle Province. Erramun enseigne la philosophie et la psychologie dans un collège universitaire (CEGEP) et la pédagogie à la toute nouvelle université de Trois-Rivières (UQTR). Il acquiert une formation post-doctorale en sociolinguistique au Centre international de recherche en bilinguisme (CIRB) de Québec, en travaillant avec les linguistes William Mackey, Jean-Denis Gendron, Richard Bourhis. Comme enseignant, il participe aussi au long débat linguistique qui aboutira à la Charte de la langue française (1977) sous le gouvernement souverainiste du Parti Québecois. Cette "loi 101" a sauvé la culture française en Amérique du Nord. La loi de la langue basque (Euskararen legea, 1982) s'en est largement inspiré.

Les activités en Pays Basque Nord (1978-2009)

En 1978, retour de la famille Bachoc au Pays Basque. C'est l'époque des premières Assises de la langue et de la culture basque convoquées par Jean Haritschélhar et Manex Goyhenetxe et qui donnent naissance à la Fédération Pizkundea. Du fait de l'ouverture des socialistes à la politique européenne sur les langues régionales, les manifestations Deiadar ont obtenu des avancées remarquables : radios basques, diplômes universitaires, enseignement du basque, formation des enseignants, matériel pédagogique. Professionnellement, Erramun était employé à mi-temps par l'Association Ikas pour la création de la méthode "Euskaraz Bizi".

Le travail associatif d'Erramun était de constituer les dossiers de négociation à Bayonne, Pau, Bordeaux et Paris. Par exemple au ministère de la Culture pour la création de l'Institut culturel basque (ICB, 1990). Avant et pendant son mandat de Président de l'Institut culturel basque (1995-2005), il participe :

  • aux travaux du Bureau européen des langues moins répandues (notamment au moment de la rédaction de la Charte européenne des langues régionales et minoritaires (1992) ;
  • aux Rencontres interrégionales annuelles des langues et cultures (Ustaritz 1995, Sare 2000, Cambo 2007) ;
  • à la mise en place de l'enquête "transmission familiale des langues" du Recensement de 1999 ;
  • à l'exploitation des quatre Enquêtes sociolinguistiques initiées par le Gouvernement autonome basque (1991, 1996, 2001, 2006, 2011) ;
  • à l'administration, comme membre de droit, du Conseil de développement du Pays Basque notamment pour la rédaction du Schéma d'aménagement linguistique (1995) et du Volet de la politique linguistique (2000).

Erramun a présidé aussi l'éphémère Conseil de la langue (2000-2003), auquel a succédé l'Office public de la langue basque (OPLB, 2004). Actuellement il est conseiller linguistique à l'ICB et au Comité consultatif de l'OPLB.

Les activités en Pays Basque Sud (1979-2009)

Erramun Bachoc a participé à la création et à la formation des enseignants de l'Institution officielle de basquisation des adultes (HABE). Son premier travail universitaire fut la rédaction d'articles pour l'encyclopédie UZEI. Il a enseigné la géographie linguistique à l'EUTG de Donostia, succursale de l'Université de Deusto (1979-1981), puis la linguistique appliquée à l'Université du Pays Basque, campus de Donostia (1981-1993).

Présentation en 1990 de la synthèse "Sei" concernant la création du Cluster de la Sociolinguistique et production d'articles pour la revue Bat. Erramun a alimenté la chronique sociolinguistique dans "Egunen gurpilean" (la ronde des jours) de la Revue JAKIN (1994-1995).

Erramun est nommé membre correspondant de l'Académie de la langue basque Euskaltzaindia en 1996. Il a rédigé au département Jagon (initiative) des document sur la législation linguistique dans la Communauté autonome basque, au Québec, en France, en Europe, sur le comportement linguistique des consommateurs, des immigrants.

Références : Bat aldizkaria 64 : Erramun Baxoken omenez (2008).