Accompagner la structuration et le développement de champs sectoriels

Au-delà du fait de travailler de manière globale à la sauvegarde, à la transmission, à la diffusion et à la création en matière de culture basque quel que soit le champ sectoriel, la structuration et le développement de certains d’entre eux en particulier se trouvent au cœur des missions de l’ICB.

Compagnies 13R3P/Itzuli - Behin Bazen Internet © DR
Compagnies 13R3P/Itzuli - Behin Bazen Internet © DR
Cinéma, danse, théâtre, arts scéniques destinés au jeune public, bertsularisme et littérature : des champs sectoriels bénéficiant d’un accompagnement spécifique

Depuis plusieurs années déjà, certains champs sectoriels disposent d’un appui particulier de la part de l’ICB et font partie de ses priorités d’action :

  • En plus d’impulser des programmes de films de répertoire à l’échelle du territoire, avec Gabarra Films, l’ICB contribue fortement à l’amélioration, l’augmentation et la pérennisation de l’activité de distribution du cinéma basque au Pays Basque, en région Nouvelle-Aquitaine ainsi qu’au niveau hexagonal. Le travail de proximité mené avec les exploitants du territoire, encouragé depuis le début par l’ICB, a permis d’optimiser la circulation des films en salle, de garantir leur maintien sur les écrans dans le temps et de coordonner l’animation autour des films.
  • Depuis 2014, l’ICB s’est pleinement engagé, auprès de la Fédération de danse basque IDB-Iparraldeko Dantzarien Biltzarra, pour structurer la danse basque autour d’un nouveau schéma fédérateur qui inclut la valorisation de ce patrimoine, la transmission et la création. Depuis la validation de son projet en 2015, IDB ne cesse de proposer, pérenniser et améliorer les actions et dispositifs en faveur de la pratique de la danse basque sur le territoire.
  • Dans le domaine du théâtre, avec le dispositif Ibilki, l’ICB donne une nouvelle impulsion au théâtre en langue basque, renouvelle son public et créé un réseau de programmateurs à l’échelle du territoire réunissant une dizaine de lieux engagés en faveur du théâtre basque.
  • Sans se restreindre au seul champ du théâtre, l’ICB a souhaité ces dernières années élargir et diversifier l’offre en euskara destinée au jeune public dans le domaine des arts scéniques. C’est ce que permet le programme Kimu, dispositif permettant à des acteurs du spectacle vivant bascophones de bénéficier d’un parcours de formation adapté et de qualité.
  • S’agissant du bertsularisme, l’ICB s’engage résolument dans la promotion, la diffusion et le développement de l’improvisation versifiée et chantée à travers le financement de l’association Bertsularien Lagunak.
  • Enfin, en matière de littérature, bien que beaucoup reste encore à faire, l’ICB gère ou co-anime plusieurs dispositifs favorisant la promotion et la création : programme d’accompagnement des éditeurs d’Iparralde au Salon de Durango, bourse littéraire Gazteluma ou encore appel à candidature pour une résidence d’écriture à Nekatoenea à Hendaye.

Compagnie Bilaka lors des "Rendez-vous de la danse basque" à Biarritz (2018) © Olivier Houeix
Compagnie Bilaka lors des "Rendez-vous de la danse basque" à Biarritz (2018) © Olivier Houeix
Chant et musiques traditionnelles : des champs sectoriels à explorer

Si certains champs sectoriels bénéficient d’un accompagnement spécifique, d’autres restent à explorer :

L'ICB s'associe à la fédération des chœurs, aux institutions publiques, aux associations et autres personnes-ressources afin de bâtir une stratégie globale de structuration et de développement du chant choral.

  • Dans les mois qui viennent, l’ICB souhaite mener une réflexion sur le devenir du chant basque, tout particulièrement dans les domaines de la transmission, de la réappropriation et de la création. Cette discipline étant très vaste, priorité sera donnée dans un premier temps au chant choral qui nécessite en Pays Basque nord un vrai travail de fond concernant le renouvellement du répertoire et le rajeunissement des choristes. Pour ce faire, l’ICB impulsera une dynamique de travail réunissant la fédération des chœurs, des associations et personnes-ressources (chefs de chœurs, compositeurs, artistes, ...), et les institutions publiques telles que le Conservatoire à Rayonnement Régional Maurice Ravel afin de bâtir une stratégie globale de structuration et de développement du chant choral.
  • Suite à une réflexion menée depuis plusieurs années pour mettre en synergie les acteurs et les actions développés en faveur des danses et musiques traditionnelles basques, les associations Herri Soinu et IDB, encouragées par les institutions et suivies par un comité de pilotage (Communauté d’Agglomération Pays Basque, Commune d’Ustaritz, ICB, Fédération des Associations de Musiques et Danses Traditionnelles), se sont associées pour créer un Pôle Ressources Musiques et Danses Traditionnelles. Le 19 décembre 2017, une association de préfiguration baptisée Iturburua a été créée. Elle a en charge d’étudier la faisabilité du Pôle, l’écriture et la formalisation du projet culturel. L’ICB soutient et apporte son savoir-faire dans l’élaboration de ce projet fédérateur qui a pour objectif principal de structurer le maillage existant dans les domaines des danses et des musiques traditionnelles basques pour plus d’efficacité et de cohérence dans les actions, plus d’interactions entre les acteurs, et plus de sens dans les démarches engagées.

 

En savoir plus