Les fondateurs : XVIème-XVIIème siècles

La littérature écrite basque est née en Pays Basque nord. L'année 1545 marque une date essentielle dans l'histoire de l'écrit basque avec la publication du premier livre imprimé entièrement en langue basque, le fameux Linguae Vasconum Primitiae, recueil de poésies religieuses et profanes de Bernard Dechepare, curé de Saint-Michel (près de Saint-Jean-Pied-de-Port). Quasiment un siècle après (1643), Pedro de Aguerre, dit Axular, originaire dUrdax en Navarre et curé de Sare publie Gero (Plus tard), considéré comme un chef-d'oeuvre des lettres classiques basques.

Entre temps, Jeanne d'Albret, reine de Navarre, devenue officiellement protestante en 1560, patronnera la publication de la traduction basque du Nouveau Testament en 1571 par Jean de Lissarrague de Briscous. Durant cette période où, surtout en Pays Basque, culture et savoir sont en grande partie entre les mains du clergé, un laïc parviendra à s'imposer : il s'agit du souletin Arnaud d'Oyhenart, juriste, spécialiste de l'histoire et du droit basques. Ses poèmes (un millier de vers) forment un ensemble unique en son genre dans la littérature basque ancienne par le parti pris d'une poétique stricte.