Premières traces du théâtre basque du XIXème siècle au Labourd et en Basse Navarre

Les premières salles de patronage furent construites en Pays Basque nord dans les années vingt. Ce fait est déterminant dans la mesure où c'est précisément à partir de 1921 que l'on parle d'un véritable mouvement théâtral. Néanmoins, auparavant aussi, il devait bien exister quelques représentations.

Ainsi, Patri Urkizu, auteur d'un ouvrage sur l'histoire du théâtre, écrit que Wendworth Webster, intellectuel anglais et bascophile, avait noté sur son carnet de voyage ce précieux renseignement : "La jeunesse de Louhossoa présenta, en 1867, une pièce en basque, pour souhaiter la bienvenue aux personnes qui revenaient des Amériques".

Texte manuscrit de la pièce "Arroltce ohoina" (Ms.88-3) qui se trouve à la médiathèque de Bayonne
Texte manuscrit de la pièce "Arroltce ohoina" (Ms.88-3) qui se trouve à la médiathèque de Bayonne

Patri Urkizu a également publié une pièce de théâtre écrite par Joanes Etxeberri, aumônier des religieuses d'Ustaritz ("Jean Etcheberri. Arraultze ohoin", EGAN, 3-4, 1986, pages 223-226.)

"A Sare, autour des années 1884, les filles de l’école des sœurs ont joué la pièce "Arroltze ohoina" écrite par l’abbé Jean Etxeberri. Il semblerait que ce soit la traduction ou l’adaptation d’une œuvre française."

Le texte manuscrit était conservé à la Bibliothèque municipale de Bayonne. La pièce s’intitule Arraultze ohoina. Elle a été interprétée en 1884, sous le préau de l’école de Sare.

Piarres Larzabal mentionne également ceci : "Les Carlistes venus se réfugier ici avaient dans la maison Agorretenea de la rue Pocalette de Ciboure un local dénommé "El Trueno". En 1876, ils y avaient interprété la pièce "Iriyarena" qui était à moitié en basque et à moitié en espagnol." (Piarres Larzabal – Idazlanak VI – Elkar, 1996).

Martzelino Soroa (1848-1902) et Toribio Altzaga (1861-1941) qui allaient devenir des auteurs reconnus faisaient notamment partie de cette troupe.