Zapat(h)ari, l'histoire de la chaussure à Hasparren à travers ceux qui l'ont vécue #2

08/09/2021

L’Institut culturel basque et l’École des Hautes Études en Sciences Sociales organisent en partenariat avec le Centre culturel de rencontre Clarenza et la Ville de Hasparren, la restitution du projet de résidence partagée chercheurs/artistes/habitants Zapat(h)ari. Elle aura lieu le dimanche 19 septembre 2021 au Centre Elgar de Hasparren et dans les rues de la Ville. Elle se composera d’une exposition photographique, d’une conférence et d’une déambulation musicale.

Zapat(h)ari, l'histoire de la chaussure à Hasparren à travers ceux qui l'ont vécue #2

Depuis 2019, dans le cadre du label "Ethnopôle basque", l’Institut culturel basque et l’École des Hautes Études en Sciences Sociales, en partenariat avec le Centre culturel de rencontre Clarenza et la Ville de Hasparren, travaillent sur un projet de résidence partagée chercheurs/artistes/habitants intitulé Zapat(h)ari. Il s’agit d’un projet anthropologique et artistique au long cours qui conjugue sciences et art autour du passé industriel de Hasparren.

L'objectif de cette aventure est d’écouter les résonances entre le passé industriel et le Hasparren actuel, d’identifier les fils invisibles qui circulent entre hier et aujourd’hui.

Deux évènements majeurs ont été pensés autour de ce projet.

Le premier s’est déroulé le 19 décembre 2019. En s’appuyant sur les témoignages recueillis à Hasparren par l'Institut culturel basque en 2011 dans le cadre du programme de collecte Eleketa, l’anthropologue Aitzpea Leizaola avait alors questionné les souvenirs laissés par l’histoire de l’industrie de la chaussure dans la mémoire des hazpandar. Le photographe Polo Garat avait quant à lui posé son objectif sur les "traces" laissées dans la Ville par l’industrie de la chaussure.

Entre début 2020 et juin 2021, habitants de Hasparren, anthropologue et photographe se sont retrouvés à plusieurs reprises pour échanger sur leurs interprétations, vécus du passé et identifier les différents lieux de la Ville qui y sont liés : anciennes tanneries, usines, cités, bistrots.

Afin de clore cette aventure, un second rendez-vous est proposé le dimanche 19 septembre 2021 à partir de 10h. Aitzpea Leizaola proposera une seconde conférence sur la mémoire d’une Ville et de ses habitants encore marquée par ce temps de l’industrie de la chaussure au Centre Elgar. Puis, en quatre lieux symboliques du centre-ville, des habitants de Hasparren apporteront leur témoignage personnel sur cette histoire. La déambulation entre les quatre points, rythmée par deux musiciens, s’achèvera à la médiathèque autour de l’exposition photographique de Polo Garat, visible du 18 au 24 septembre. Prises aujourd’hui, ces photographies questionnent le regard que nous portons sur ce passé industriel. 

En savoir plus

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter

La newsletter de l'ICB (mensuelle)